Photo 040GASTON COUTÉ, du théâtre en prison

Représentation théâtrale 20 novembre 2013 à la maison d’arrêt de Villefranche sur Saône. Spectacle créé à partir des textes de Gaston Couté, auteur interprète de la fin du 19ème siècle

 

Pourquoi la compagnie Annabé défend ce projet :
La compagnie Annabé s’inscrit depuis sa création en 2009 dans une démarche d’accès à la culture pour tous, un des éléments fondateurs de la vie en communauté et de la cohésion sociale, par le biais de plusieurs spectacles actuellement en tournée.
Il nous semble évident que le théâtre ouvre le champ des possibles et que la culture est un droit indéniable à chacun.

Démocratiser l’accès à la culture est donc au centre de notre réflexion et de notre action.

Le théâtre jette des ponts entre les multiples différences et la prison ne peut pas être  qu’une « privation de liberté ». Afin qu’elle soit en lien avec la vie sociale dans sa globalité, il est important  que les multiples domaines y soient représentés.

Ce projet s’inscrit dans une volonté d’échange et d’enrichissement pour les comédiens comme pour les spectateurs. Le temps d’une représentation, nous vivons le même présent …

 

Photo 036

Pourquoi une création ?

La première d’un spectacle est une représentation ‘’magique’’, car unique et établit un véritable lien avec les spectateurs de ce jour-là. Elle donne une couleur particulière au projet, couleur qui (l’expérience nous permet de le dire) restera attachée par la suite à ce spectacle.
C’est la raison pour laquelle nous souhaitons proposer une création au sein de l’établissement pénitentiaire et pas seulement une représentation d’un travail déjà existant.

 

article

 

 

 

g cQui est Gaston Couté ?

Gaston Couté : une autre vie une autre époque, un autre langage et pourtant un lien direct avec le public d’aujourd’hui.
Né en Beauce en 1880, ce fils de paysan commence à réciter ses textes à Paris en 1898 à l’encontre des vœux de ses parents qui l’auraient vu dans l’administration des finances de la Nation. Il revêt d’abord le costume de son pays puis passe très vite à un autre plus adapté à ses chansons où il fustige son époque et l’égoïsme de ses contemporains. Sa carrière sera courte : il mourra, de l’abus d’alcool, en 1911 non sans avoir laissé derrière lui des textes mémorables.
gc 2Gaston Couté , symbole de l’itinéraire bohème
Le cabaret fut, pendant une vingtaine d’années, un des hauts lieux de la vie de bohème. Bénéficiant de hautes protections, les cabarets échappaient à la censure. On venait dans ces lieux goûter à tout ce qu’excluait l’art officiellement reconnu. Gaston Couté a fait les beaux jours des cabarets montmartrois au début du 20ème siècle. Ses poèmes colorés, directs, aux images audacieuses et brutales allaient au cœur des foules.
Gaston Couté, la parole redonnée aux paysans et aux vagabonds

Gaston Couté textes choisis 001Chez Coûté ce sont les paysans qui prennent la parole. Parmi les paysans eux-mêmes, les points de vue sont multiples ; dans chaque texte un individu différent prend la parole. De cette polyphonie – qui résulte des genres utilisés – naît une image riche et complexe de la société paysanne. Coûté vise à donner fictivement la parole aux paysans, non à la leur confisquer. D’où sa recherche d’un langage qui se dégage des modèles antérieurs, et serre au plus près la réalité de son époque.

Un public populaire très large pouvait, sinon s’y reconnaître, du moins s’y sentir parfaitement à l’aise, libéré de la peur de « mal parler » que l’école cherchait à lui inculquer.
Le style de Coûté, par sa richesse et son efficacité, contraste fortement avec celui que la littérature légitimée prête aux paysans. Élève de l’école républicaine, il est un exemple des effets à double tranchant de l’instruction du peuple : il détourne les ressources de la rhétorique et de la versification pour les faire servir à l’expression d’un groupe dominé. Il s’agit, on le voit, d’une entreprise novatrice et cohérente, où la réflexion politique se prolonge dans une recherche littéraire originale.
La poésie noble par excellence est ainsi mise dans la bouche de paysans parlant patois, qui l’emploient avec aisance, pour dire des choses graves, drôles et bouleversantes parfois.

 

« Gaston Couté »
Création 2013 de la Compagnie Annabé

Un spectacle écrit et mis en scène par Philippe RIVIERE

Radio Calade :