Deux sur la balançoire

De William Gibson
Adaptation Jean Loup Dabadie

 » C’est quoi, c’est quand, c’est comment, aimer ?…
Aimer, c’est ne pas comprendre, aimer c’est tomber, tomber jusqu’au fond l’un de l’autre. Aimer c’est se détester en se tenant la main ! »

Elle est danseuse. Il est avocat.
Elle est drôle et pétillante. Il est brillant et charmeur.
Elle épingle ses photos–souvenirs aux visages déjà flous.
Il compte les flaques de silence qu’il enjambe.
Ces deux là se provoquent, se séduisent … se rencontrent.
Instant magique mais déjà si fragile

Une comédie rythmée entre humour et émotion

Durée du spectacle : 1H35

 

P1330240P1330272P1330238P1330319P1330057P1330193P1330154P1330155P1330388P1330380P1330198P1330095

 

 

 

 

 

 

 


P1330388PRODUCTION : COMPAGNIE ANNABÉ

Scénographie : Gilles Garlet
Jeu : Irène Rivière – Gilles Garlet
Régie : Jean Louis Berger
Photographies : Thierry Fauvet – Marie-Anne Marandet

 

 

article deux sur la bal

 

——————————————- IP : 88.167.167.113 (tru75-8-88-

Nom ou pseudo : Claire Message : Bonsoir, Juste un petit mot pour vous dire que vous étiez tous les deux sublimes dans « Deux sur la Balançoire » à Avignon. Je vous ai vus le 15 juillet. Il crevait de chaud, la clim avait lâché, et nous avons filé dès la fin du spectacle pour prendre l’air…Alors, à défaut de vous le dire de vive voix, je vous l’écris : votre justesse et votre force de jeu, votre implication dans chaque souffle de ce magnifique texte de Gibson, la mise en scène géniale…nous ont permis de vivre un très joli moment.

Mon gros coup de coeur théatral de ce Off 2011, merci!


Radio 1 :

 

Radio 2 :

 

Radio 3 :