affiche

Daprès des nouvelles de Maupassant, Horowitz, Edgar Poe, Cortázar, Matheson…

Mise en scène : Irène Rivière

Jeu : Manuel Pons et Irène Rivière

Les plus grands auteurs de l’étrange nous entraînent dans leur univers mystérieux, où le règne de l’homme objectif est à tout jamais banni. La réalité la plus anodine glisse inexorablement vers l’effroi. Des êtres invisibles à l’œil nu nous frôlent comme des courants d’air imperceptibles. Notre double devient notre cauchemar. La cloison qui sépare le monde réel du monde de la fiction s’effondre.

 

PRESSE CONTES F

FICHE SPECTACLE COLLEGE 

Chaque jour, nous sommes confrontés aux images qui défilent à l’infini et sur de multiples supports. Nous apprécions les dialogues courts et efficaces. Nous passons de l’actualité crue et violente aux divertissements à la chaîne, sans pouvoir prendre le temps de s’en imprégner ni de s’en nourrir. L’éphémère règne en maître.

Nous pensons repousser toutes les limites grâce au virtuel … qui nous impose ses formes et ses choix.

L’avancée du progrès nous échappe, nous tentons de nous rattraper en étant à la pointe de la technologie, Mais tout change si vite…

Et l’imaginaire, qu’en reste-il ? La place laissée à ce qui n’existe pas et qui nous fait pourtant frémir, douter, sourire ? La possibilité de glisser pour un temps hors du temps ? Se laisser captiver, comme lorsque nous étions enfant, par des histoires inventées ? S’inventer des histoires captivantes ?

Raconter des histoires imaginaires, n’est-ce pas aussi  éclairer le réel ?