Au fil d’Annabé

  • date
  • 15 mars 2018

Parfois les chemins sont sinueux et les virages que l’on prend curieux.

Cette année, la compagnie a fait une (petite) pause. L’actualité, celle de ceux qui s’exilent pour continuer à vivre, l’a entrainée à faire ce choix. On est allé du côté des migrants, des réfugiés, des exilés, appelez les comme vous voulez, bref de ce côté où il ne fait pas bon vivre actuellement. Dans ce monde, on ferme les portes, on repousse, on laisse dans l’ombre. On construit des cimetières en pleine nature. On fait croire qu’on est en train de se préoccuper du problème mais que ce n’est pas facile tout de même, vous ne vous rendez pas compte ! On sort des phrases aussi stupides que « on ne peut pas recevoir toute la misère du monde », « il va falloir faire face … », « il faut choisir qui rentre et qui renvoie-t-on », « on va négocier », « attendez ! », « poussez-vous s’il vous plait », …  « dehors ! »

Moi, je me suis sentie troublée, inquiète, perdue… j’ai voulu voir de plus près, connaitre, comprendre.

Je ne suis pas à la fin de mon virage. Et j’espère bien vous ramener mes carnets de voyage sous forme d’un spectacle. Mais tant est à dire, tant est à crier que j’ai encore besoin d’être sur le terrain.

En attendant, Gaston Couté continue et Madame poursuit sa route, deux voix dont on a bien besoin par les temps qui courent, des voix de ceux d’en bas, épris de liberté, aux langages anti-politiquement correct, prêts à s’en prendre plein la gueule mais debout ! Avec le cœur, avec les tripes, avec l’humour et les larmes mélangés.

Gaston Couté et Madame ! Derrière ces deux spectacles, c’est Irène et Philippe Rivière. Frangins ! Au cours de nos traversées actuelles, on s’appelle, on se retrouve sur scène parfois, on s’enthousiasme, on construit. On arrive bientôt. tenez-vous prêt !

La compagnie est en train de changer sa garde-robe, encore un petit coup de nettoyage dans le grenier à décor, et quelques écritures à finaliser, et on se retrouve très prochainement. En attendant, on ne lâche rien et même on n’y croit encore !!!!!